Vers blancs : comment les prévenir et les traiter

Votre gazon est de piètre qualité : des zones brunes et flétries, des plaques de pelouse morte, beaucoup de mauvaises herbes et une croissance irrégulière? Les parties atteintes se soulèvent facilement? Probablement que la cause de votre problème est ce qu’on appelle communément le « ver blanc ».

Vers blancs

Ce sont en fait les larves de hannetons ou de scarabées (hanneton commun, hanneton européen et scarabée japonais) qui se nourrissent des racines des graminées, donc de nos pelouses. Les larves de toutes ces espèces présentent un corps mou, blanc laiteux et une tête brune. Au repos, ils sont recroquevillés en forme de « C ».

Pourquoi le ver blanc a-t-il envahi certaines pelouses? Les engrais et les pesticides utilisés à outrance ont créé un déséquilibre naturel qui a engendré la prolifération de ce ravageur. Le pâturin du Kentucky est aussi un de leurs aliments préférés. Enfin, comme les derniers hivers ont été doux, la population des vers blancs a sensiblement augmenté.

Analyse de la situation

La meilleure solution pour lutter contre le ver blanc est de déceler l’infestation à ses débuts. Découpez au couteau trois côtés d’une plaquette de gazon de 30 cm que vous roulez vers l’arrière.

  • Si vous y dénombrez plus de cinq à dix larves, il y a une infestation importante.
  • Si l’infestation est majeure, il faudra peut-être même remplacer la surface endommagée.

Six conseils pour prévenir l’apparition de vers blancs

  1. Au printemps, il faut aérer notre pelouse pour permettre la pénétration de l’eau et des éléments nutritifs dans le sol. L’oxygène dont les racines de notre gazon ont besoin pour une bonne croissance sera ainsi disponible en plus grande quantité que si le sol est compacté. Faites un test avec un crayon de plomb : si vous avez de la difficulté à l’enfoncer, c’est que votre sol a besoin d’aération.
  2. Durant la période nuptiale et de ponte de ces ravageurs, soit de la mi-juin à la mi-juillet, on peut éteindre nos lumières extérieures pour ne pas les attirer dans notre cour.
  3. Un bon amendement au mois de mai avec de la matière organique, comme du compost (terreautage), permet d’obtenir une pelouse vigoureuse qui bloque le passage à ces ravageurs lors de la ponte. Une fine couche de compost de 0,5 à 1 cm suffit. La fertilisation biologique est préférable à la fertilisation chimique, car elle nourrit les micro-organismes du sol et assure un traitement à long terme.
  4. Un semis de regarnissage de graminées ou de légumineuses en mélange, après le terreautage printanier, renforce la pelouse. On peut aussi la réensemencer de la mi-août à la mi‑septembre (la meilleure période de regarnissage) en préconisant une herbe endophyte qui contient un champignon éloignant les vers blancs.
  5. Durant l’été, surtout en juin et en juillet, la pelouse devrait être coupée à une hauteur de 6 à 8 cm (2 à 3 po) de hauteur pour compliquer la ponte du hanneton, car celui-ci préfère alors les gazons coupés ras. De larges feuilles favorisent aussi la photosynthèse et empêchent les mauvaises herbes de germer.
  6. Lors de période sèche, il ne faut pas arroser souvent, mais de façon espacée et en profondeur, pour stimuler la croissance.
  7. À l’automne, il faut enlever les débris de plantes et les mauvaises herbes.

Note : Si vous apercevez des vers adultes, ramassez-les et détruisez-les en les écrasant ou en les plongeant dans de l’eau savonneuse.

Quoi faire en cas de présence de vers blancs?

  • Des produits biologiques, contenant des nématodes, présentent une certaine efficacité lorsque la population n’a pas atteint un seuil critique. Dans le cadre de la lutte préventive, associés à de bonnes pratiques culturales, ils permettent un contrôle efficace de la population de vers blancs. Ces nématodes se nourrissent des tissus de la larve. Leur utilisation optimale se fait de la fin d’août au début de septembre. On peut aussi avoir de bons résultats avec une application de la mi-mai à la mi-juin.
  • Si le problème persiste, il existe bien entendu des pesticides chimiques spécifiquement conçus pour la lutte contre les vers blancs.

Application d’un insecticide

  • Il faut arroser la pelouse plusieurs jours avant l’application pour que les vers blancs sortent de la terre pour venir se nourrir à la surface.
  • L’arrosage de la pelouse permet aussi à notre insecticide de mieux pénétrer le sol et ainsi atteindre ces brouteurs de racines.
  • On devrait avoir recours à un pesticide qui est le moins nocif possible pour notre santé et l’environnement.