Les Coléus et leur modernité

par Rock Giguère

Lorsque j’achète une plante annuelle, je ne considère pas seulement celles qui offrent des floraisons spectaculaires mais aussi des plantes au feuillage décoratif. À ce titre, les coléus sont en tête de ma liste à cet effet. Grâce aux hybrides récents, cette plante de la famille des Lamiacées, comme les menthes, a repris beaucoup de popularité.

C’est que traditionnellement les hybrideurs tentaient principalement d’obtenir de nouvelles combinaisons de couleurs. D’autres considérations, figurent maintenant parmi les objectifs des hybrideurs et m’incitent à opter pour ces plantes très performantes :

– une meilleure tolérance au soleil ;

– une floraison tardive ou peu de floraison ;

– une meilleure ramification (branchement) ;

– des formes spéciales, comme des ports compacts et retombants.

Les choix

Les variations des différents motifs foliaires sont amusantes, avec des couleurs vibrantes bien définies, des éclaboussures, des taches, des marbrures, des mouchetures, des marges et des veines. L’intensité des couleurs varie, selon les facteurs environnementaux, comme le degré de luminosité reçu et le niveau de chaleur.

En plus de la grande diversité des couleurs de feuillage, une autre variable à considérer lors de l’achat d’un coléus est la texture des feuilles. Celles-ci peuvent prendre plusieurs formes : grosse, petite, contorsionnée, allongée, finement découpée ou ressemblant à un doigt ou à une patte de canard. Il y en a donc pour tous les goûts.

Les coléus peuvent arborer trois ports principaux : érigé, en forme de monticule ou retombant. La forme érigée peut servir comme pièce maîtresse dans un arrangement en pot, alors qu’une forme retombante est idéale pour les suspensions. Les ports érigés et en monticule conviennent parfaitement pour les massifs floraux alors que les ports rampants ou retombants sont idéaux pour servir de plante de bordure.

Culture au soleil ou à l’ombre

Aujourd’hui, les sélections aux couleurs foncées sont habituellement des coléus de plein soleil, alors que celles aux couleurs plus pâles, étant parfois plus susceptibles aux brûlures de feuillage avec trop de soleil, conviennent plus pour la mi-ombre. Encore là, c’est une règle générale boiteuse, car l’intensité des couleurs des feuillages de la plupart des nouveaux coléus, surtout ceux qui sont reproduits par bouture, est plus vibrante au soleil.

En conclusion, on peut dire qu’aujourd’hui, la plupart des sélections vont aussi bien au soleil qu’à la mi-ombre. Attention, trop peu de lumière, engendre un plant moins bien ramifié aux tiges faibles, moins vigoureux avec des couleurs moins vives.

Les coléus qui acceptent beaucoup de soleil, ne doivent cependant pas manquer d’eau, mais attention, il faut éviter de détremper le sol, ce qui peut causer la chute des feuilles et encourager l’atteinte de maladies fongiques.

La floraison

Les fleurs ne sont pas le principal attrait des coléus : elles sont même considérées par plusieurs personnes comme insignifiantes, inutiles et même comme un élément nuisible. Ceux qui les trouvent attrayantes peuvent laisser les petites fleurs, mais il vaut mieux les enlever pour conserver l’énergie du plant pour les tiges et le feuillage. En effet, la production de semences peut diminuer la vigueur de certaines sélections.

Les coléus en aménagement

On peut utiliser les sélections au feuillage multicolore pour faire écho à des fleurs ou des feuilles bigarrées, en répétant leurs motifs ou en contrastant avec eux. La répétition de certains coléus dans un massif floral peut apporter de l’unité et de l’harmonie à un coin du jardin. Un spécimen solitaire peut donner un punch de couleurs comme une plantation de masse de ces plantes peut créer beaucoup d’impact. Les feuillages avec des couleurs pâles illuminent les coins ombragés, alors que les couleurs foncés peuvent créer de jolis contrastes.

La culture en contenant

Les coléus performent bien en contenant s’ils sont cultivés dans un bon terreau d’empotage, bien drainé. Une fertilisation régulière et une exposition au soleil adéquate conserve leur vigueur. La fertilisation ne doit pas être excessive, car alors la plante peut ne pas montrer sa vraie couleur. Il faut aussi éviter les endroits très ventés, car le vent peut casser les tiges.