Le drainage des cultures en contenant

par Rock Giguère

Les deux éléments très importants pour bien réussir la culture de plantes annuelles en contenant, sont d’avoir un pot avec des trous de drainage pour l’aération des racines et l’utilisation d’un terreau de culture de qualité qui assure une bonne pénétration de l’air et un bon drainage de l’eau. Un sol possédant une bonne structure est meuble et friable. Nous n’avons donc pas besoin d’autres moyens pour assurer le bon drainage de nos plantations et éviter ainsi que nos plantes pourrissent.

L’ajout d’un couche de gravier au fond du contenant : un mythe

L’ajout d’une couche de gravier ou d’un tesson concave de pot de grès dans le fond d’un contenant, pour soi-disant augmenter la capacité de drainage, est un mythe qui ne veut pas mourir.

Le docteur Linda Chalker-Scott, professeur associé au Département de recherches en horticulture de l’Université de l’État de Washingtion a signé un article intitulé «The Myth of Drainage Material in Container Plantings» pour attester de la futilité de ce geste.

Aujourd’hui, nous rappelle le docteur Chalker-Scott, les jardineries vendent des terreaux organiques de plantation très performants pour la confection de nos potées fleuries.

L’eau traverse plus vite un bon terreau qu’un lit de gravier. Il a même été prouvé que l’eau traverse moins rapidement une épaisseur de matières filtrantes dans le fond du pot. Les racines suffoquent si le sol est saturé d’eau, parce que l’eau prend alors la place de l’oxygène dans les pores du sol. Les spécialistes des sols ont démontré cela depuis plus de 100 ans, rappelle-t-elle, mais le mythe du lit de drainage refuse de mourir…

Les trous de drainage du contenant

La plupart des pots vendus en jardinerie possèdent des trous de drainage. Le nombre idéal pour assurer un bon drainage dépend du diamètre du contenant. Un seul trou est suffisant pour un pot de 15 cm de diamètre et moins. Des trous supplémentaires doivent être ajoutées pour des pots de plus grande dimension. Pour un demi-baril en bois, par exemple, il faudrait percer environ neuf trous de drainage. Une mèche de 2 cm (¾ po) devrait être utilisée.

Un autre mythe : le filtre à café sur le trou de drainage

Certains «experts» recommandent de placer un matériel comme un filtre à café sur le dessus du trou de drainage avant d’ajouter le sol de plantation pour le maintenir à l’intérieur du contenant. D’autres sources un peu plus avisées, recommandent ce geste, en espérant que le filtre se décompose avec le temps pour ne pas bloquer le sol en permanence. Il est vrai que le terreau va glisser à travers les trous pour une courte période mais après un court laps de temps celui-ci restera à l’intérieur. D’ailleurs, les soucoupes sous le contenant vont recueillir la terre qui s’échappe le temps que le sol s’agglomère.